Kallfass Maschinenbau

DER NORDSCHWARZWALD UND SEINE WELTMARKTFÜHRER FR Le nord de la Forêt-Noire et ses leaders du marché

La Forêt-Noire n’est pas un simple haut lieu du tourisme, c’est aussi un territoire très actif dans le développement du travail du bois. De nombreux leaders du marché et constructeurs de machines de cette région œuvrent dans le secteur du bois. Le Forum Weisstanne y a consacré quelques pages dans l’édition anniversaire de son magazine.

Le Forum Weisstanne, une association bénévole dont le but est d’améliorer le commerce du sapin de Forêt-Noire, a publié en septembre le magazine Faszination Weißtanne afin de célébrer son 25e anniversaire. Plus de 40 articles y abordent la construction, l’architecture et le marketing axés sur le bois régional. L’un des articles est consacré à la Forêt-Noire du Nord et à ses leaders du marché de la construction de machines d’usinage du bois dont font partie les entreprises Linck, Kallfass, Homag et Schmalz.

Voici un extrait de l’article :

La Forêt-Noire du Nord : foyer des leaders mondiaux de la construction de machines d’usinage et de travail du bois

La région nord de la Forêt-Noire est riche en forêts et en bois ; elle est souvent qualifiée de région touristique appréciée, mais aussi de région sylvicole et boisée en pleine expansion.
C’est bien, et c’est également très juste. Mais elle recèle bien plus. Le nord de la Forêt-Noire est aussi une région où fusent les inventions. La plupart des Allemands connaissent les chevilles Fischer, et beaucoup savent qu’elles ont été inventées en Forêt-Noire où elles sont également produites. Mais hors de la Forêt-Noire, on sait beaucoup moins que la zone nord est un foyer d’inventions et de développement de machines à usiner et à travailler le bois.

L’inventeur le plus connu doit probablement être Max Himmelheber. Max Himmelheber, né en 1904 à Karlsruhe, a grandi dans une menuiserie et supportait mal de voir les quantités de copeaux de bois non exploitées. C’est donc assez tôt que le futur ingénieur en électricité a commencé à bricoler des solutions pour valoriser les déchets issus du bois. Dans les années 1930, Max Himmelheber invente alors le panneau en bois reconstitué. Aujourd’hui, on parlerait d’un « tournant dans la valorisation du bois ». Ensuite, il fonde une entreprise à Baiersbronn et établit des usines de fabrication de ces panneaux dans le monde entier. Au total, M. Himmelheber a octroyé des licences de production à environ 80 entreprises.

Mais ce n’était là que le début du boom des machines utilisées pour le travail et l’usinage du bois en Forêt-Noire. De nos jours, il existe ici de nombreuses usines pour les machines de ce secteur.
.../...

Kallfass GmbH – Maschinen plus Automation, Klosterreichenbach, canton de Freudenstadt

Depuis 1949, KALLFASS conçoit et produit à Klosterreichebach en Allemagne des machines et des installations pour scieries et pour le secteur du travail du bois du monde entier. Les solutions élaborées par Kallfass sont spécifiques à chaque client et englobent l’alimentation de petites unités de travail jusqu’à la mécanisation de lignes de production entières pour scier, raboter, coller, presser ou trier le bois coupé.

En tant qu’entreprise familiale de troisième génération, KALLFASS emploie au total environ 120 personnes à son siège de Klosterreichenbach dans le nord de la Forêt-Noire et à son deuxième site de production de Wernigerode (Saxe-Anhalt). Le développement, la construction, la fabrication, l’usinage et la programmation des installations sont effectués entièrement en interne.

En raison de sa diversité d’utilisation, le bois détient un énorme potentiel en matière de perfectionnement technique. KALLFASS assiste ses scieries clientes dans la mise en pratique d’idées de produits innovants et d’exigences de production spécifiques, et conçoit des techniques sur mesure et entièrement automatisées au service des processus et des installations. Grâce à KALLFASS, de nombreuses innovations se sont conclues en fabrication de série.

La tronçonneuse multiple de KALLFASS en est un exemple parlant de réussite. Conçue en 1965, elle fait désormais partie des tronçonneuses multiples leaders sur le marché grâce à sa précision et à sa flexibilité d’utilisation, et elle est intégrée aux installations de découpe et dans les ensembles de triage et de rabotage. Autre exemple de réussite : l’installation de tri par cases éprouvée de KALLFASS. Grâce à celle-ci, le bois découpé à différentes dimensions peut être entreposé dans de grandes cases de faible encombrement en attendant le processus suivant. Ainsi, on peut former des paquets de bois de mêmes dimensions et de même qualité à partir de différentes planches provenant d’une grume.

Mehrfachablängsäge mit vier Sägen, multiple cross-cut saw with four trimmer saws

Tronçonneuse multiple composée de 4 unités de scie.

Kallfass Boxensortierung, box sorter, bin sorter

Tri par cases inclinées.

Source : Forum Weisstanne, édition spéciale anniversaire 2022
www.weisstanne.info

Zaunpfähle anspitzen, Gehrungsschnitt

Vom Schnittholz zum Gartenholz FR Du bois de coupe au bois de jardin

Terrasse, clôture protégeant des regards indiscrets, plate-bande surélevée : il n’existe guère de jardins où l’on n’utilise pas le bois comme matière première. Les exigences pour la production du bois de jardin sont aussi variées que la matière première elle-même. Les scieries qui proposent une gamme spéciale pour jardins en plus des produits de bois de coupe habituels ont besoin d’installations dont la configuration permet d’associer facilement des coupes d’usinage classiques à des processus de finition spéciaux.

Pour la transformation du bois, Kallfass propose des concepts de mécanisation clés en main et intègre des fraises profileuses pour le biseautage de lattes de clôture, des raboteuses pour le rainurage des lames de terrasse, des installations à inciseur pour la préparation de l’imprégnation et des tronçonneuses pour l’épointage (Post Pointing) des poteaux de clôture.

Voici un exemple pratique d’une installation de chaîne de fabrication de clôtures sur un espace restreint : la matière première a quitté le dépilage par le vide et arrive à la tronçonneuse multiple pour être découpée aux longueurs requises. Elle continue vers l’installation « Post Pointing » qui forme des pointes sur les poteaux de clôture puis traverse une fraise profileuse qui biseaute ou fraise un rayon au niveau du haut de la latte. Les chevrons doivent encore être séparés, rabotés et bottelés. Puis ils passent dans une installation d’empilage et de cerclage. Il s’agit ici d’un exemple d’installation parmi de nombreuses autres. Si vous le souhaitez, nous pouvons intégrer à la configuration des systèmes d’évaluation de la qualité ainsi que des appareils pour l’étiquetage et le marquage, ainsi que des installations à inciseur.

La transformation du bois coupé en bois de jardin pose souvent un défi par ses besoins intenses en personnel et en temps. Grâce à un concept de production automatisé bien élaboré, les actes manuels peuvent être réduits au minimum et les performances de fabrication décuplées.

Les chevrons sont retournés pendant leur passage et épointés en poteaux de clôture lors d’une coupe en angle réalisée par quatre tronçonneuses

Fraisage d'un rayon au niveau du haut de la latte

Holzkurier 09/2022

Manueller Beurteilungskettenförderer

Alles unter Kontrolle FR TOUT EST SOUS CONTRÔLE

Pour l’usinage en aval des produits de bois de sciage, la qualité du produit et la capacité de production sont des facteurs économiques décisifs. Grâce à l’intégration de systèmes pour l’évaluation de la qualité dans le processus de fabrication, le degré d’automatisation est amélioré, ce qui optimise également la capacité.

ÉCOURAGE OPTIMISÉ ET USINAGE CONNECTÉ

KALLFASS a développé un concept d’interfaces qui relient entre eux les différents composants logiciels d’une ligne de production et qui permettent ainsi une communication directe entre les différents processus. Exemple : le scanner de flaches, installé dans l’ensemble de triage, détermine les dimensions des planches (longueur, largeur et épaisseur) et éventuellement leur qualité, détecte les dommages comme les trous dus aux nœuds ou les flaches et transmet ces résultats de mesure directement à la scie ébouteuse de KALLFASS qui les utilise comme informations pour l’éboutage. En règle générale, les scies ébouteuses fonctionnent uniquement avec des longueurs de trame prédéfinies, mais grâce à l’équipement supplémentaire de l’installation d’une butée zéro flexible servocommandée en amont de la scie ébouteuse, il est possible d’effectuer des coupes précises au niveau des emplacements endommagés et de réduire ainsi le plus possible les pertes en matériau.

Comme alternative au scan, un convoyeur d’évaluation à chaîne de KALLFASS peut être utilisé pour l’évaluation manuelle de la qualité des produits découpés. Chaque planche est traitée individuellement puis redéposée sur l’équipement de transport après pivotement sur 180°. L’opérateur peut observer le morceau de bois sur tous les angles et y affecter une caractéristique.

Manueller Beurteilungskettenförderer

Les alternatives au scan : l’évaluation manuelle de la qualité des produits découpés à l’aide du convoyeur d’évaluation à chaîne de KALLFASS.

Holzkurier 13/2021

Mechanisierung Upgraded

Mechanisierung upgraded FR Une mécanisation améliorée

Une production plus souple et plus rapide grâce à l’automatisation

Plus vite, plus simple, plus souple, telles sont les exigences envers la production moderne de bois de sciage appliquée à différentes dimensions de production. Pour y parvenir, ce n’est plus tant l’aspect produit qui prime que l’aspect des processus, puisqu’il est possible d’agir activement sur ces derniers.

Spécialiste de l’automatisation, la société Kallfass de Klosterreichenbach (Allemagne) analyse les objectifs de production et les conditions-cadres du client qui définissent le niveau d’automatisation de l’installation. En effet, l’équation entre la capacité de l’usine de sciage et le volume d’investissements doit être juste.

Robot ou coûts de personnel ?

L’une des améliorations rendues possibles par l’automatisation est l’usage d’un robot qui peut assurer le « Pick & Place » autrement effectué par plusieurs opérateurs. Pour les gros lots de bois de sciage aux dimensions variables, ce type d’investissement permet un amortissement rapide grâce aux économies réalisées sur les coûts de personnel.
Depuis plusieurs années, Kallfass propose une manutention entièrement automatisée des baguettes. Le long remplissage des chargeurs de baguettes est assuré par un robot qui effectue le chargement à une cadence constante et pratiquement sans l’assistance du personnel. En outre, il est possible d’utiliser en amont du remplissage un scanner de baguettes qui évalue la qualité des baguettes. Seules les baguettes appropriées sont sélectionnées, empilées et mises à disposition du robot pour le remplissage.

Roboterbefuellung_Leistenmagazine

Solution robotisée pour le remplissage automatique de chargeurs de baguettes.

Holzkurier 34/2020

BSP Prozess Know-How FR Processus du bois lamellé croisé Savoir-faire

TOUTES LES SOLUTIONS PAR UN SEUL FOURNISSEUR
Dans la construction moderne du bois, le thème du bois lamellé croisé gagne de plus en plus en importance. La production du bois lamellé croisé est complexe et exige beaucoup d’espace. Dans le cas d’installations mesurant jusqu’à 200 m de longueur et 80 m de largeur, il est fréquent de commencer de zéro et de planifier en même temps le bâtiment de fabrication.

Entreprise de construction de machines installée à Klosterreichenbach dans le nord de la Forêt Noire en Allemagne, Kallfass se positionne comme partenaire de solutions et assure l’intégralité de la planification des projets pour ses clients. Différentes configurations de lignes de production, de l’assemblage à entures de lamelles de bois pour la réalisation de panneaux de contreplaqué jusqu’à l’encollage et le pressage de panneaux de contreplaqué pour en faire des panneaux de bois lamellé-collé, ont déjà vu le jour en Allemagne, en Autriche et en Scandinavie. Grâce à ses nombreuses années d’expérience dans les procédés, Kallfass est en mesure de réduire les interfaces pour une mécanisation entièrement automatisée et d’assembler tous les composants pour en faire une ligne de production performante.

La presse pour bois lamellé croisé est une nouveauté dans la gamme de Kallfass. Ce développement a pour objectif de produire un produit fini d’une haute précision et d’une qualité supérieure, et aussi de toujours obtenir un joint invisible, quelles que soient les dimensions du produit.

La presse CLT de Kallfass est proposée à un prix attrayant ; elle combine des panneaux en contreplaqué monopli d’une longueur de 8 à 20 m pour en faire des panneaux multiplis.

Le cœur de la presse automatisée Kallfass est son concept hydraulique basé sur une pression quasi isobare qui permet d’atteindre non seulement une pression verticale, mais aussi une pression transversale. Même avec un panneau d’une largeur maximale de 3,6 m, la régulation de la pression garantit une pression constante d’au moins 1 N/mm2 sur toute la surface du panneau. Avec des colles à base de polyuréthane à prise rapide et un chargement/déchargement entièrement automatique, les cycles sont courts et la capacité de production atteinte est maximale.

Massanzuege Aus Metall

Maßanzüge aus Metall FR Des habits en métal sur mesure

L’entreprise Kallfass de Wernigerode construit des installations pour les scieries du monde entier. Cette année, l’entreprise vise un chiffre d’affaires de 23 millions d’euros.

L’entreprise Kallfass GmbH – Maschinen plus Automation de Wernigerode a trouvé sa place sur le marché international. Depuis 26 ans, cette filiale établie dans la région du Harz de la maison mère située elle à Klosterreichenbach im Harz dans la Forêt-Noire construit des machines spéciales dédiées à la transformation du bois de sciage. Ses installations sont montées dans le monde entier. Cette année, la filiale cible pour la première fois la barre des 23 millions d’euros pour son chiffre d’affaires. Quand une installation terminée vient d’être expédiée, l’atelier situé dans la zone industrielle de Stadtfeld semble à première vue plutôt bien organisé. On ne se doute pas qu’on y construit des installations pouvant mesurer jusqu’à 100 mètres de long, 20 mètres de large et 10 mètres de haut et qui sont demandées dans le monde entier.

De nombreuses installations ont déjà pris la route, bien emballées, depuis Wernigerode jusqu’à leur emplacement de destination. Quelques-unes s’en sont allées en Autriche, d’autres machines ont été livrées en Suède. L’entreprise de Wernigerode a même construit sur place une autre installation en Afrique du Sud. L’entreprise Kallfass ne fait pas que livrer le matériel, elle monte également les installations sur place.

En outre, toutes les installations, même celles qui sont déjà montées, doivent subir une maintenance régulière. Les machines venant du Harz ne sont pas produites en grande série. Chacune d’entre elles est une véritable « Rolls Royce », déclare Enrico Goldhahn (directeur de Kallfass GmbH à Wernigerode). Aucune installation n’est l’exacte réplique d’une autre. Même pas celles entièrement automatisées et que l’usine du Harz produit et installe de plus en plus dans l’ère de l’industrie 4.0. Il suffit de saisir un code pour paramétrer les machines en fonction du produit souhaité. « Parfois, nous construisons également de très grosses installations et le hall qui doit les accueillir est réalisé ensuite. Nous construisons pour ainsi dire des habits en métal sur mesure.

Depuis des années, nous veillons à ce que la relève hautement qualifiée reste chez nous », déclare M. Goldhahn en se référant aux performances de ses apprentis. Ils faisaient tous partie des meilleurs de la promotion. Pas étonnant donc que les compétences des employés et que les installations de Kallfass « made in Germany » bénéficient d’une excellente réputation dans le monde entier.

D’une manière générale, la part des exportations se situe autour de 75 %. Les installations sont construites pour des clients d’ordre du monde entier. L’Amérique du Nord et du Sud, la France, l’Écosse, les Pays-Bays, mais aussi l’Australie figurent sur la liste des clients.

Les prochaines installations seront montées en Autriche, en Lituanie et en Suisse. Ici une machine à trier, là un rabot, là-bas une ligne d’empilage. Et la Russie revient régulièrement. Un marché très important qui occupe une place importante dans les carnets de commandes. Ces derniers sont pratiquement pleins pour les 18 mois à venir.

Sur les deux sites, que ce soit à la maison mère de Kosterreichenbach dans la Forêt-Noire ou à Wernigerode im Harz, tous les indicateurs sont à l’expansion. Dans la Forêt-Noire, l’entreprise vient de prendre de l’ampleur par l’acquisition d’un autre site d’exploitation. Sur le site du Harz, on réfléchit également à augmenter les capacités sur place. Dans sa branche, les constructeurs de Kallfass sont à la deuxième place européenne.

Texte Frank Drechsler, Harzer-Wirtschschaftsblatt Septembre/Octobre 2019